5 minutes avec le Dr. Vincent Bezos

bezos

Diplôme d’Etat de Docteur en chirurgie dentaire, Université Bordeaux II, France
Diplôme d’hypnose médicale,
Association francophone d’Hypnose médicale et dentaire, Lyon, France

 

 

1. Bonjour Dr Bezos, pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ? 

Je suis le Dr. Vincent Bezos, diplômé de la faculté de Bordeaux en 1998. J’ai exercé de 1998 à 2011 à Navarrenx dans les Pyrennées-Atlantique. Depuis 2011, j’ai déménagé en Suisse où j’ai pu ouvrir un cabinet privé à Lausanne depuis 2014.
J’ai une activité d’omni-pratique mais j’ai un correspondant pour les chirurgies pré-implantaire. J’ai une activité en clinique à Genève à 20% en chirurgie exclusivement.
J’ai commencé la chirurgie implantaire en 2008, et en 2009, j’ai fait l’acquisition de mon premier logiciel de planification (Simplant) et réalisé mes premiers guides en 2009.
Depuis j’ai travaillé sur plusieurs logiciel, Simplant, On Demand, Into guide, Nemoscan, Nobel Clinician, et Implant studio. Aujourd’hui, je réalise moi même mes guides à l’aide d’une imprimante 3D (Asiga Pro).

2. Utilisez-vous des guides chirurgicaux systématiquement ? Quel logiciel de planification utilisez-vous ?

Aujourd’hui, 99.99% de mes chirurgies sont guidées, et 1005 sont planifiées numériquement.

3. Pour vous quels sont les points forts de la chirurgie guidée ?

Pour moi, le point fort de la chirurgie guidée est la reproductibilité des positionnements implantaire en corrélation avec un projet prothétique décidé et expliqué en amont des temps opératoires aux patients.

4. Quels en sont les inconvénients ?

Les inconvénients seraient plutôt les difficultés de maitrise de cette technique en opposition avec l’impression de sécurité qu’elle laisse imaginer. C’est-à-dire qu’elle peut être la source d’erreurs ou d’échecs de nos chirurgies. La courbe d’apprentissage de cette technique ne doit pas être sous estimée.

5. Comment voyez-vous l’avenir de la chirurgie guidée ?

Elle va surement prendre un grand essor au vue des possibilités offerte par la baisse des coûts engendrée par l’avènement des système d’impressions !

 

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la Newsletter 3Dcelo pour recevoir les articles et interviews du mois ainsi que les événements du secteur de l’implantologie à ne pas manquer !

Laissez un commentaire