La prothèse fixée supra-implantaire : la prothèse scellée

Prothèses scellées et vissées

Prothèses scellées et vissées (Source : iSi-clinique.com)

La prothèse scellée [2/2]

 

 
Dans notre dernier article nous avons parlé des prothèses implantaires transvissées avec leurs indications leurs avantages et inconvénients.  Aujourd’hui, nous allons aborder le sujet des prothèses scellées.
Dans cet article nous allons définir ce mode d’assemblage prothétique, détailler les situations cliniques dans lesquelles il est indiqué avec les avantages et limites de cette technique et nous finirons par une brève comparaison avec la prothèse transvissée.

Définition


La  prothèse  scellée  est  définie comme une restauration  scellée  sur  un élément  intermédiaire (faux moignon ou pilier) lui-même transvissé  sur  l’implant.
Comme la prothèse transvissée, elle peut  être  réalisée  par  une  restauration  à  un  ou  deux étages selon le cas clinique et le choix du système implantaire.
A la différence des prothèses trans-vissées et dans les deux cas, la  rétention  de  la  couronne  se  fait par scellement.

Indications


La prothèse supra-implantaire scellée trouve son indication dans :
– les cas unitaires ou dans les restaurations de petite étendue.
– les cas où le trou d’accès à la vis des restaurations vissées peut compromettre l’esthétique et la stabilité occlusale.
– la  restauration   des   implants   mal  alignés, en   cas   de divergence importante de l’axe implantaire car elle permet de rattraper une différence d’axe importante.
– les cas de dents de faible diamètre, évitant ainsi les  trous  d’accès  de  la  vis  qui occuperaient une large  portion  de  la  table  occlusale.

Contre-indications


Les principales contre-indications de ce type de restaurations sont :
– les cas d’espace inter-occlusal limité, qui met en péril la rétention de la prothèse.
– les reconstructions de  longue  portée voire d’une arcade édentée complète où les complications  sont  plus  fréquentes  d’où  la  nécessité  de  ré-intervention que seule les restaurations vissées permettent.
– les cas des patients où le caractère évolutif de la prothèse est envisagé et c’est possible avec les restaurations vissées qui permettent un retrait facile de la  restauration  et  une  facilité  de  modification  de  la  prothèse.
– les  situations où la limite cervicale est profonde de plus de 3 mm en sous-gingival car c’est très difficile voire impossible d’éliminer la totalité de l’excès du ciment de scellement .

– les   cas où des   complications   techniques   et   biologiques   sont redoutées.  Dans  ces  cas  les restaurations  vissées permettraient de gérer les complications.

prothèse scellée

Prothèse scellée (Source : Smile Designer)

Avantages


Cette prothèse présente de nombreux avantages d’ordre technique, esthétique biomécanique et fonctionnels.
Technique
La  prothèse  implanto-portée scellée s’apparente techniquement à la prothèse fixe conventionnelle, puisqu’une fois le pilier prothétique est fixé sur l’implant, il ressemble  à un pilier dentaire. Ceci représente un énorme avantage pour le praticien du moment où il travaille avec une technique familiaire qui se rapproche de la prothèse dento-portée à laquelle le praticien est habitué.
Ce type de restauration offre aussi la possibilité de  contrôle  visuel  pour  l’ajustement  lingual  ou palatin et facilite la réalisation de la prothèse provisoire.
Esthétique
La prothèse scellée offre un large choix de piliers tant dans leur design (forme, profil d’émergence, etc.) que dans les matériaux. En effet le résultat esthétique peut être optimisé en adaptant le profil d’émergence.
L’absence de puits d’accès à une vis aide à ce que les  surfaces  des  couronnes  soient  identiques aux couronnes conventionnelles grâce à l’homogénéité du matériau cosmétique. Cela offre un double avantage à savoir :
– le respect de l’anatomie de la surface prothétique
– une amélioration de l’esthétique principalement au niveau des faces occlusales des dents mandibulaires.
Biomécaniques et fonctionnels
Le scellement permet l’adaptation passive de la prothèse, une amélioration significative de la résistance au dévissage de la vis du pilier ainsi qu’une résistance plus importante à la  fracture  par rapport aux restaurations vissées. Il permet également une équilibration et un ajustement occlusal identiques à ceux en prothèse fixée dento-portée.

 

Inconvénients et limites


Les inconvénients associés à ce type de restaurations sont nettement moins nombreux que ceux de la prothèse transvissée. Les deux principaux sont :
– la difficulté de la réversibilité  du  traitement  en cas de survenue de complications.
La  maintenance  et  le  démontage  des  prothèses  sont  difficiles  à  réaliser  s’ils  n’ont  pas  été
anticipés au préalable. En cas de dévissage de la vis du pilier, il est parfois nécessaire de découper la couronne malgrél’utilisation d’un ciment de scellement provisoire.
– la   difficulté  de visualisation et d’élimination de l’excès du ciment au niveau marginal de la couronne et.  Ceci n’est pas une procédure facile surtout quand la limite de la restauration est située à  1.5  à  3  mm  en sous gingival.
Le produit de scellement le plus difficle à éliminer est la résine composite suivie du CVI suivi de l’OPZ (phosphate de zinc)
Le débordement de ciment au niveau de l’espace biologique peut  provoquer  une  irritation  de  la muqueuse  péri-implantaire en cas de fusion dans les tissus mous, peut compromettre la pérennité de la restauration implantaire et représente un véritable risque d’échec.
L’attache conjonctive au sein de l’espace biologique implantaire ne s’effectue pas de la même manière qu’au niveau de la dent. Dans la dent naturelle les fibres   de   Sharpey  sont orientées perpendiculairement au cément et elles sont orientéesparallèlement à l’implant au   niveau   implantaire, et adhèrent à l’implant ou au pilierprothétique trans-gingival. C’est à ce niveau que va interférer l’excès de ciment de scellement alors présent   au   sein   de l’espace   biologique et compromettre l’adhésion. La réponse des tissus parodontaux sera en fonction du biotype gingival et prendra la forme d’une récession ou d’une poche parodontale.
Une étude réalisée en 2009 a démontré que les cas d’excès de ciment étaient généralement associés à des signes de péri-implantite dont les signes cliniques et endoscopiques disparaissent dans 74% des cas après suppression de ces excès et la survenue de péri-implantite est plus probable chez les sujets avec des antécédents de pathologies parodontales.

Conclusion


 Prothèse implanto-portée visséeProthèse implanto-portée scellée
Avantages- Modification possible de la prothèse
- Evolutivité du cas
- Vérification de chaque implant possible
- Démontabilité et reversibilité de la prothèse
- Gestion des complications aisée
- Construction prothétique plus simple
- Esthétique amélioré
- Correction aisée des axes implantaires
Inconvénients- Construction prothétique complexe
- Esthétique souvent compromise par le passage de la vis
- Complications fréquentes (fracture de la vis, désserage)
- Difficulté de démontage
- Matériaux prothétiques non remplaçables
- Non évolutivité du cas
- Gestion des complications difficile
Le choix du type de reconstitution: vissée ou scellée, dépend entre autres de la situation clinique, des exigences esthétiques afin que les étapes de vissage et de dévissagesuccessives, et les possibles fusées de ciment, au moment de la mise en place de la restauration prothétique respectent et protègent l’attache épithéliale et conjonctive.
Dans une revue de la littérature de 2012, Sailer et al. ont évalué le taux de survie sur 5 ans des restaurations scellées et vissées, et l’incidence des différentes complications sur
ce taux.Ils ont démontré que les deux types de restaurations influencent les résultats cliniques dans différents sens, et qu’aucune des deux méthodes d’assemblage n’est clairement plus avantageuse que l’autre.
Les prothèses scellées montrent des complications biologiques plus sérieuses(pertes d’implant et lyse de l’os marginal supérieures à 2mm) causées par l’excès de ciment de scellement avec un risque accru d’échec implantaire.
Par ailleurs, les restaurations vissées sont associées à plus de complications techniques. Ellessont  plus  facilement récupérables  que  les  reconstitutions  scellées et lescomplications biologiques et techniques sont traitées plus facilement.
Avec les prothèses vissées il y aura donc plus de reconstitutions prothetiques perdues, mais moins de complications biologiques sérieuses et moins d’échecs implantaires.
Certes le  coût  de fabrication des prothèses transvissees  est relativement plus élevé, mais il faut privilégier ce type de prothèses implantaires    à chaque fois que la situation clinique le permet     car les avantages de ce mode d’assemblage  en surpassent largement les inconvénients.
Et vous quel est votre avis ? prothèse implantaire transvissee ou scellée ?

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à la Newsletter 3Dcelo pour recevoir les articles et interviews du mois ainsi que les événements du secteur de l’implantologie à ne pas manquer !

Laissez un commentaire