5 minutes avec Arthur Morche

Découvrez Arthur Morche et son expérience avec l’impression 3D !

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bonjour, je suis Arthur Morche, chef de projet de la société Prototech Asia.

Originaire de la Touraine, je suis venu m’installer en Chine à Ningbo (Au sud de Shanghai) il y a maintenant 4 ans. De formation d’école de commerce, j’ai par la suite suivi des cours intensifs de chinois pour me permettre de travailler sur le long terme dans l’empire du milieu. En effet, la pratique courante de la langue me permet de collaborer au mieux avec notre équipe chinoise chez Prototech Asia. Nous demandons à tous nos managers français de pratiquer la langue chinoise pour un meilleur fonctionnement au sein de l’entreprise.

Qu’est-ce que Prototech Asia? ( métier, part de marché, secteur…)

Je représente le département prototypage au sein d’un groupe français spécialisé dans la réalisation de moules (Unimold Asia) et de pièces produites en injection plastiques (FPM). Nous sommes des spécialistes dans la réalisation de  pièces prototypes où nous nous engageons à les réaliser au plus proche de la réalité. Nous travaillons aussi bien des pièces plastiques que métalliques. Au sein du secteur de la fabrication de pièces plastiques et du prototypage rapide, nous sommes présents majoritairement sur le marché français mais avons réussi ces dernières années à développer de nouveaux marchés internationaux qui sont : USA, Inde, Allemagne, Angleterre et les entreprises étrangères implantées en Asie.

Quand avez-vous décidé de vous lancer dans le prototypage rapide dans votre entreprise ? 

Les dirigeants de la société Unimold ont compris tout l’intérêt de la phase de prototypage rapide avant la création de moules et le lancement d’une production de série. C’est pour cela qu’en 2012, ils ont décidé de développer un département prototypage au sein du groupe. Cette filiale est devenue de plus en plus indépendante au fil des années grâce à une demande grandissante et des capacités de production de plus en plus développée.

Comment le prototypage rapide a impacté votre métier ?

Le prototypage rapide demande une production rigoureuse vu que ces pièces sont utilisées pour validation visuelle ou fonctionnelle. Cela nous demande également une collaboration très étroite avec nos clients. Les pièces une fois produites serviront à valider un lancement de produit, faire fonctionner des machines/systèmes ou bien lancer une présérie par exemple. Cette phase de prototypage est primordial pour quelconque corps de métier, il nous est donc important de comprendre le cahier des charges du client à 200%. Grâce à nos analyses, nous pouvons valider l’utilisation et/ou production de la pièce pour être certain de répondre aux attentes de nos clients. Le prototypage rapide est donc fascinant car nous travaillons avec des entreprises toujours en quête d’innovation et de développement avec des projets si différent de l’un à l’autre.

Par rapport aux moyens de production classique, comment utilisez-vous le prototypage rapide ? (Part de la production en pourcentage) Pour quelle catégorie de produit ? 

Contrairement à la production classique « de masse », le prototypage est un métier bien à part. Sa production se limite à la petite série (Maximum de 200-300 pièces par gamme). Nous travaillons avec tout type de secteur : électronique, automobile, médical, alimentaire, luxe par exemple. Cependant certain projets nécessite des quantités annuelles et nous octroyons à certains clients la possibilité de recevoir des moyennes séries pour leurs projets. Pour vous donner un ordre d’idée, nous réalisons 95% de production en prototypage rapide pour 5% de pièces injectées en série. Nous réalisons des pièces de série pour les pièces qui seront directement finalisées par nos clients pour être commercialisées.

Pour vous, dans quelle domaine allons-nous voir un grand essor en fabrication additive : le prototypage, la production de produits finis, l’outillage ? 

La fabrication additive démontre encore des lacunes pour le prototypage rapide en terme de fonctionnalité et mécanismes. La matière de qualité est encore assez onéreuse pour être encore complétement démocratiser dans notre secteur. Pour ce qui est de l’essor du prototypage rapide, la diversification des matières disponibles aussi bien plastiques que métalliques permettent de couvrir de plus en plus de projets techniques et en constant respect de notre évolution technologique. Il ne faut pas oublier également les méthodes de fabrication en développement continu qui nous permettent de produire plus rapidement et surtout de couvrir des projets techniques de plus en plus complexes.

Au cours des 5 prochaines années, comment voyez-vous l’évolution du prototypage rapide au sein du milieu industriel ?

Le prototypage rapide est déjà bien ancré dans le monde industriel vu qu’il sert majoritairement à faire valider un produit avant de lancer sa production en série. C’est donc une phase en amont essentiel d’un projet. Tout de même, de plus en plus de start-up parviennent à obtenir des fonds qui leur permette de lancer pleinement leurs projets. Le prototypage rapide est donc sollicité par de plus en plus de personnes, tant bien représenté par des entreprises ou de simples particuliers. Dans les années, la tendance qui se dessine est l’amélioration des détails et fonctionnalités sur prototypes. En effet chez Prototech Asia, nous sommes littéralement prototypistes de réalité !

Décrivez-nous le prototypage rapide en un mot ! 

Surprenant !

 

Laissez un commentaire