5 minutes avec Cults

Découvrez Cults et leur expérience avec l’impression 3D !

Pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ?

Nous sommes Hugo Fromont et Pierre Ayroles et avant de nous lancer dans la création de notre start-up, nous étions coéquipiers de travail au sein d’une agence de publicité digitale. Nous exercions le métier de planneur stratégique et aujourd’hui nous sommes co-fondateurs de Cults. Aujourd’hui l’équipe est composée de 3 personnes Pierre, Hugo et Sunny Ripert, CTO de Cults. Nous sommes tous les 3 associés.

Cults, qu’est-ce que c’est ?

Cults  est une plateforme dédiée au téléchargement de fichiers 3D optimisés pour l’impression 3D. Il s’agit d’une marketplace sur laquelle les personnes qui savent designer en 3D pour l’impression 3D partagent leurs modèles 3D (en gratuit ou en payant) auprès de personnes qui possèdent une imprimante 3D ou qui y ont accès facilement et qui recherchent toute sorte d’objets à imprimer en 3D. La communauté rassemble à ce jour 100 000 makers passionnés par l’impression 3D et nous sommes la 1ère plateforme indépendante mondiale. Le site offre ainsi plusieurs type de services et de fonctionnalités dédiées à cette communauté : commander un design spécifique, partager des photos de ses prints, suivre et dialoguer avec des designers, bénéficier de promotions exclusives à valoir sur du matériel (imprimantes 3D, filaments, scanners 3D, accessoires, etc.)

Pouvez-vous nous expliquer, en détail, votre travail sur Cults ?

Le cœur de notre travail est de promouvoir la créativité liée à l’impression 3D. Nous nous adressons aussi bien au particulier qui a une machine chez lui, qu’au professionnel qui utilise quotidiennement son imprimante dans le cadre de son travail. Cults est un moteur d’inspiration pour toutes les personnes qui souhaitent réaliser des objets avec une imprimante 3D. Les designers du monde entier partagent quotidiennement leurs nouvelles créations, leurs nouvelles trouvailles et cela sert à convaincre par exemple des personnes qui se disent “Ah c’est génial, on peut faire ça avec une imprimante 3D ?!“. Nous essayons de créer un cercle vertueux entre designers, makers et fabricants afin que ces trois cercles travaillent en symbiose et fassent progresser l’impression 3D. Nous agissons comme des agents d’artistes soucieux de faire la promotion des idées géniales réalisées par la communauté. Il y a une véritable effervescence créative autour de ce qu’il est possible de faire avec des imprimantes 3D. Chaque jour nous sommes émerveillés par le boulot que sont capables de produire ces makers. Selon nous, ils méritent d’être plus connus et reconnus. Ils font vivre le secteur.

Pourquoi avoir choisi le secteur de l’impression 3D ?

De part notre métier de planneur stratégique, nous avons pour mission de faire de la veille sur les dernières technologies et de détecter l’émergence de nouvelles tendances afin de pouvoir opérer un décryptage pour nos clients. C’est ainsi que l’on a vu émerger l’impression 3D et que l’on s’est tout de suite intéressé à cette innovation. On a donc acheté une imprimante 3D pour voir comment cela fonctionnait et on a tenté de modéliser en 3D un premier fichier pour l’imprimer avec la machine. C’est à ce moment là où l’on s’est aperçu qu’il y avait une première limite qui était celle de la modélisation 3D. Effectivement tout le monde n’a pas la capacité de créer des modèles 3D de qualité, esthétiques, utiles et parfaitement imprimables. C’est aujourd’hui une vraie compétence que quelques personnes ont et sans qui l’univers de l’impression 3D ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui.

Comment voyez-vous l’évolution de l’impression 3D en France au cours des 5 années à venir ? Et dans le monde ?

C’est difficile à prévoir, mais ce que l’on ressent à l’heure actuelle c’est que le marché tend à se diriger plus vite vers la sphère professionnelle que celle du particulier. En effet, l’implémentation de cette technologie au sein de certains marchés (aéronautique, médical, automobile, architecture, etc.) constitue une réelle avancée pour les métiers. Il est plus facile de produire des prototypes, l’impression 3D devient un véritable enjeu en terme de business car elle permet de réduire certains coûts et donc de faire des économies. En terme de pénétration du marché des imprimantes 3D auprès du BtoC cela progresse mais moins vite. Aussi, au cours des 5 années à venir nous pensons que l’impression 3D va continuer à se démocratiser plus fortement notamment via la performance des imprimantes 3D qui seront commercialisées et qui seront sans doute plus accessibles en terme de prix pour le grand public et surtout plus simple à manipuler. L’innovation aussi en terme de matières imprimables (filaments bois, bronze, carbone, matières alimentaires, etc.) jouera aussi un rôle important et positif pour gagner en attractivité. Enfin la question de l’usage est encore une question qui n’est pas complètement résolue et sur laquelle Cults tente d’apporter des réponses. La « killer app » pour l’impression 3D n’est pas encore sortie et nous espérons que ce sera sur Cults qu’elle apparaitra en premier 🙂

Décrivez-nous l’impression 3D en un mot !

Inventivité.

Laissez un commentaire