5 minutes avec Nicolas Panhard

Découvrez Nicolas et son expérience avec l’impression 3D !

Bonjour Nicolas, tout d’abord pouvez-vous vous présenter en quelques lignes (quelques mots) ?

PANHARD Nicolas, 38 ans, responsable numérique de la médiathèque de Châtillon depuis 2 ans.

Pouvez-vous nous expliquer, en détails, votre métier ?

J’ai plusieurs missions : webmaster, community manager, je développe les services numériques en ligne, je m’occupe de la communication digitale et de la mise en place d’actions culturelles (impression 3D, conférence, ateliers numériques…)

Comment avez-vous entendu parler de l’impression 3D ?

Via des documentaires à la TV (Arte, Public Sénat) et sur internet.

Et à partir de quand avez-vous décidé de l’intégrer à votre métier ? Pourquoi ?

J’ai décidé d’investir dans ce matériel à partir de juillet 2016, parce que c’est un outil révolutionnaire qui est en train de changer la façon de produire dans toutes les industries. Une médiathèque se doit de présenter ce type d’outil au public et de faire de la médiation pour présenter cette révolution.

Pouvez-vous nous expliquer la manière dont l’impression 3D a révolutionné votre métier ? Les évolutions ? La relation avec votre métier ? Des répercussions positives ? Négatives ?

L’impression 3D à la médiathèque est train de faire changer le regard du public sur le milieu des bibliothèques. Les gens sont passionnés par le sujet : j’organise 3 présentations pour 2017 et elles sont  prises d’assaut ! Les collègues sont aussi très intéressés et heureux de voir la médiathèque évoluer dans le monde contemporain.

Et dans 5 ans, quelles progressions envisagez-vous grâce à cette révolution ?

Je ne me projette pas aussi loin, je regarde surtout 2018 et j’espère être en capacité de proposer des ateliers de modélisation.

Décrivez-nous l’impression 3D en un mot !

Nouvelle ère

Laissez un commentaire